A A A

Comment protéger ses yeux à la neige

Comment protéger ses yeux à la neige

Avez-vous déjà ressenti une sensation de grains de sable, des picotements et brûlures lorsque vous êtes en vacances à la neige ? Si c’est le cas, vous êtes peut être atteints de sécheresse oculaire.

 

Les vacances de Février arrivent ! Ski, raclette, repos… tout semble parfait mais pas pour vos yeux ! En effet, les mois d’hiver peuvent être contraignants pour les personnes qui souffrent de sécheresse oculaire. L’air est sec et froid ce qui complique la lubrification et l’hydratation de vos yeux. Lorsque le soleil et le vent viennent s’ajouter à cela, les risques d’avoir les yeux secs s’accentuent.


Quels sont les effets du vent et du soleil sur nos yeux à la neige ?

 

Le vent va assécher plus rapidement nos yeux. Les larmes qui protègent notre cornée vont s’évaporer rapidement et la sensation d’œil sec va être accentuée. En parallèle, lorsqu’il fait froid, nos yeux pleurent plus et sécrètent plus de larmes afin de mieux isoler nos yeux du froid. Le problème c’est que la sécrétion lacrymale n’est pas normale, et à la longue ce phénomène peut brouiller la vue ou abîmer la cornée.


Le soleil est déjà dangereux pour nos yeux en temps normal, mais il l’est encore plus à la neige. En effet, la réverbération des ultraviolets (UV) par la neige peut irriter la surface oculaire. Il faut savoir que la neige réfléchit de 40 à 90% du rayonnement des UV et l’indice UV augmente de 10% tous les 1000 mètres d’altitude. Les yeux deviennent hypersensibles à la lumière et peuvent piquer, brûler, et une inflammation oculaire, appelée kératite, peut se développer.


Même s’il n’y a pas de soleil, les UV passent à travers les nuages : il faut donc protéger vos yeux même si le ciel est un peu nuageux.
Il est donc indispensable de porter des lunettes de soleil afin de protéger au mieux ses yeux.


Comment bien choisir ses lunettes de soleil ?

On pense davantage à prendre ses lunettes de soleil lorsque l’on part en vacances l’été, pourtant elles sont aussi nécessaires à la neige. Le choix des lunettes de soleil n’est pas toujours évident car il en existe un bon nombre sur le marché.

Pour protéger au maximum vos yeux, nous vous conseillons de regarder l’indice de protection ou indice UV. L’idéal est de prendre des lunettes avec un indice élevé pour avoir une protection maximale.
Les bébés, les enfants en bas âge et les personnes aux yeux clairs sont les personnes les plus à risque au soleil. Il faut donc qu’ils aient une protection optimale.


Il faut également choisir le bon type de verre qui dépendra de votre utilisation. Privilégiez des verres de catégorie 3 voire 4 afin d’assurer une protection totale en montagne.
Les verres de catégorie 4 ne laissent passer que de 3 à 8% de la lumière, ils sont réservés à des activités en condition de forte exposition. Par exemple, il est interdit de conduire avec ce type de verres.


Enfin, faites attention à la couleur des verres. Malgré le fait que les lunettes soient un accessoire de mode, il faut privilégier la santé de vos yeux. Plus le verre sera foncé, plus il permettra de protéger vos yeux. Les teintes jaunes et orangées accentuent les reliefs et les contrastes. Elles sont conseillées uniquement par temps de brouillard ou en fin de journée.
Pour plus de renseignements, n’hésitez pas à aller voir un opticien qui vous accompagnera dans le choix de vos lunettes.


Comment protéger ses yeux à la neige ?
  • Bien s’hydrater : l’humidité étant moindre, vos yeux manquent d’eau alors n’hésitez pas à bien vous hydrater pour compenser cette perte due à l’air sec (environ 1,5 à 2 litres d’eau par jour).
  • Privilégiez des lunettes de soleil enveloppantes pour éviter les effets desséchants du vent et du soleil.
  • Ne surchauffez pas votre intérieur le soir lorsque vous rentrez : une température comprise entre 19°c et 21°c est suffisante. Un chauffage trop élevé assèchera davantage vos yeux.
  • Pensez à bien cligner des yeux pour favoriser un étalement complet de vos larmes.
  • Utilisez des gouttes oculaires afin d’hydrater vos yeux et compenser le manque de larmes naturelles.

Pour plus de conseils, consultez notre actualité « la sécheresse oculaire et les gestes préventifs».


EN CAS DE TROUBLES LIÉS À LA SÉCHERESSE OCULAIRE, CONSULTEZ UN OPHTALMOLOGISTE.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest
Auteur
Auteur

Continuez votre lecture

Voici quelques articles qui pourraient également vous intéresser.

Vous êtes
médecin ?

Partager sur email
Partager la page par email
Partager sur facebook
Partager la page sur facebook
Partager sur twitter
Partager la page sur twitter
Partager sur linkedin
Partager la page sur linkedin
Vous quittez le site en version française
En cliquant sur ce lien, vous allez quitter le site masecheresseoculaire.fr, souhaitez-vous continuer ?
Vous quittez le site en version française
En cliquant sur ce lien, vous allez quitter le site masecheresseoculaire.fr, souhaitez-vous continuer ?
Vous quittez le site en version française
En cliquant sur ce lien, vous allez quitter le site masecheresseoculaire.fr, souhaitez-vous continuer ?

En France, 1 personne sur 3 est atteinte de sécheresse oculaire...

Play Video