A A A

Sécheresse oculaire et ménopause

visuels-actualites-menopause

Vous venez de franchir l’étape de la ménopause et parmi tous les désagréments liés à cette période, vous éprouvez une sensation de picotements ou des grains de sables dans les yeux voir même des démangeaisons et sensations de brûlures.  Vos yeux sont-ils rouges, irrités, secs ? si tel est le cas, Vous souffrez probablement de sécheresse oculaire.

 

La ménopause signe pour une femme la fin de la période de reproduction. Cette période est connue pour s’accompagner de nombreux désagréments : bouffées de chaleurs, prise de poids, insomnies, perte de cheveux, incontinence urinaire, troubles oculaires, irritabilité, fatigue, sécheresse cutanée, vaginale, oculaire …

 

Certaines femmes ne seront jamais affectées par ces symptômes car chaque femme présente une ménopause différente d’une autre. Cependant, 3 femmes sur 4 devront faire face à un de ces désagréments.

 

Sécheresse oculaire et l’âge

 

La ménopause survient en moyenne à l’âge de 51 ans, âge où déjà les hommes et les femmes sont affectés par le vieillissement des cellules. La production de larmes diminue notamment après 40 ans, les glandes lacrymales s’atrophient, l’hydratation des yeux est donc plus faible, les glandes de Meibomius s’obstruent ou disparaissent et ne produisent donc plus leur film lipidique.

 

Plus on avance dans l’âge, plus on risque de contracter des maladies et donc de prendre des médicaments qui peuvent avoir comme effet secondaire d’exacerber la sécheresse de l’oeil.

 

Les antidépresseurs ou les somnifères, contre l’anxiété ou contre les insomnies, la chimiothérapie dans le traitement du cancer sont des facteurs aggravants pour le phénomène de sécheresse oculaire.

 

Sécheresse oculaire et ménopause

 

Les femmes de plus de 50 ans sont doublement exposées puisqu’en plus du processus normal de vieillissement elles sont affectées par la ménopause. Passé 50 ans, le cycle naturel de la fertilité chez les femmes s’arrête. La production de deux hormones (œstrogène et progestérone impliquées dans le cycle de la reproduction) ralentit et marque la fin de l’activité ovarienne.

 

La baisse d’œstrogène entraine une réduction de collagène et d’élastine et provoque un phénomène de sécheresse généralisée : cutanée, vaginale et oculaire. La production des glandes lacrymales est affectée par la diminution des œstrogènes. 60 % des femmes sont concernées par ce syndrome à la ménopause, qui est le second symptôme après les bouffées de chaleur.

 

Quelques trucs et astuces pour réduire la sécheresse oculaire

 

Pour diminuer les effets des désagréments de la ménopause et plus particulièrement de la sécheresse liée à la ménopause, vous pouvez adapter votre régime alimentaire et votre mode de vie :

 

Consommez des aliments riches en phyto-œstrogènes, en oméga 3, en vitamines A, C et D et en micronutriments :

 

  • Les phyto œstrogènes ont une action qui mime celle des hormones féminines, avec moins de puissance : Houblon, graine de lin…
  • Les oméga 3 : auraient à la fois une action sur les bouffées de chaleur, sur la réduction des risques cardiovasculaires, sur la prévention de la DMLA. Ils sont nécessaires au fonctionnement de la rétine et contribuent à la bonne hydratation de l’œil et agissent sur les glandes de Meibomius. On les trouve dans les poissons tels que le saumon, le maquereau, les sardines, le hareng, dans le jaune d’œuf et dans les fruits à coque, noix, noisettes…
  • Vitamine A : que vous trouvez dans les légumes colorés : carottes, betteraves, poivrons, tomates.
  • Vitamine C : agrumes, kiwi, persil
  • Vitamine D
  • Zinc

Adoptez une bonne hygiène de vie 

 

  • Hydratez-vous : pendant la ménopause les femmes se déshydratent et cette déshydratation affecte les yeux. Buvez 1,5 litre d’eau par jour
  • Dormez bien
  • Faites de l’exercice physique
  • Évitez le travail prolongé sur les écrans
  • Évitez la fumée du tabac
  • Prenez soin de vos yeux :
    • Stimulez les glandes de Meibomius en clignant des yeux fréquemment
    • Massez-vous les paupières pour réactiver les glandes de Meibomius
    • Appliquez un masque ou une compresse chaude sur les paupières pendant 5 à 10 minutes
    • Protégez-vous du vent, du soleil et évitez les pièces surchauffées ou climatisées
  • Utilisez un humidificateur

Pour plus de renseignements sur les gestes à adopter pour limiter les effets de l’œil sec, n’hésitez pas à consulter notre actualité sur « la sécheresse oculaire et les gestes préventifs ». 

 

EN CAS DE TROUBLES LIES A LA SECHERESSE OCULAIRE, CONSULTEZ UN OPHTALMOLOGISTE.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest
Auteur
Auteur

Continuez votre lecture

Voici quelques articles qui pourraient également vous intéresser.

Vous êtes
médecin ?

Partager sur email
Partager la page par email
Partager sur facebook
Partager la page sur facebook
Partager sur twitter
Partager la page sur twitter
Partager sur linkedin
Partager la page sur linkedin
Vous quittez le site en version française
En cliquant sur ce lien, vous allez quitter le site masecheresseoculaire.fr, souhaitez-vous continuer ?
Vous quittez le site en version française
En cliquant sur ce lien, vous allez quitter le site masecheresseoculaire.fr, souhaitez-vous continuer ?
Vous quittez le site en version française
En cliquant sur ce lien, vous allez quitter le site masecheresseoculaire.fr, souhaitez-vous continuer ?

En France, 1 personne sur 3 est atteinte de sécheresse oculaire...

Play Video