A A A

La thyroïde et les yeux secs

Thyroïde

Est-ce, qu’avec vos problèmes de thyroïde, vous avez l’impression d’avoir les yeux secs, une sensation de grain de sable ? Sachez que les yeux secs sont un des symptômes d’un dérèglement de la thyroïde.

 

Qu’est-ce que la thyroïde ?

 

La thyroïde est une glande située dans le cou qui est essentielle au bon fonctionnement du métabolisme. Elle produit deux hormones : la triiodothyronine (T3) et la thyroxine (T4) qui permettent de contrôler l’équilibre hormonal dans le corps. Si cet équilibre est perturbé, c’est l’ensemble du métabolisme qui est touché.

 

Il existe plusieurs maladies de la thyroïde dont :

 

  • Hyperthyroïdie : production d’hormones trop élevée
  • Hypothyroïdie : production d’hormones insuffisante

 

Existe-t-il un lien entre la thyroïde et les yeux secs ?

 

La sécheresse oculaire est un des symptômes d’un dérèglement thyroïdien.

 

L’hypothyroïdie et la maladie des yeux secs

 

Dans le cas de l’hypothyroïdie, la glande thyroïdienne ne produit pas assez d’hormones. La production de larmes est réduite. Rappelons que les larmes permettent de protéger, d’humidifier, lubrifier et même de nettoyer les yeux. Si elles sont produites en quantité insuffisante, les yeux deviendront secs et des symptômes de sécheresse oculaire peuvent apparaître.

 

L’hyperthyroïdie et la maladie des yeux secs

 

L’hyperthyroïdie est une maladie due à une surproduction d’hormones. Contrairement à l’hypothyroïdie, l’hyperthyroïdie se manifeste par une accélération de la majorité des fonctions de l’organisme.

 

L’hyperthyroïdie peut par exemple entrainer une maladie oculaire appelée ophtalmopathie thyroïdienne ou maladie de Basedow.

 

Qu’est-ce que l’ophtalmopathie tyroïdienne ?

 

L’ophtalmopathie tyroïdienne ou maladie de Basedow est une maladie auto-immune qui est généralement liée à une hyperthyroïdie mais qui peut également arriver aux personnes souffrant d’hypothyroïdie.

 

Les yeux ne produisent pas suffisamment de larmes ou au contraire peuvent être trop larmoyants, ce qui font de la sécheresse oculaire un des symptômes de cette maladie.

 

Un autre symptôme de cette maladie est le gonflement des muscles et tissus situés derrière le globe oculaire. Les yeux sont donc poussés vers l’avant, empêchant ainsi le clignement complet des paupières. Ces clignements ont pourtant un rôle fondamental car ils permettent de maintenir les yeux hydratés et donc de limiter la sécheresse oculaire.

 

Quelques conseils pour limiter la sécheresse oculaire

 

  • L’utilisation de larmes artificielles sous forme de collyre à instiller dans les yeux est conseillée. En effet, cela permettra de maintenir l’hydratation de vos yeux afin de compenser le manque de larmes naturelles.
  • Il est important d’avoir une hygiène des paupières quotidienne. La première étape sera de vous démaquiller avec une eau micellaire adaptée aux yeux sensibles. Puis dans un second temps, vous devrez chauffez vos paupières à l’aide d’un masque chauffant ou de compresses chaudes. Cette étape est à réaliser pendant 10 à 15 minutes. Elle permettra de liquéfier le meibum (l’huile des larmes) de mauvaise qualité. Ensuite, vous pourrez procéder au massage afin d’extraire le meibum de mauvaise qualité. Enfin, nettoyez le bord de vos paupières avec des lingettes pour yeux secs.
  • N’hésitez pas à bien protéger vos yeux des influences extérieures. Le vent, le soleil ou la fumée sont des causes de sécheresse oculaire.
  • Faites des clignements complets et réguliers. Ils permettent d’étaler correctement le film lacrymal et donc d’hydrater vos yeux. Il faut donc réaliser, environ, 15 clignements par minutes. Cela représente approximativement un clignement toutes les 4 secondes. Si vous n’êtes pas habitués, vous pouvez effectuer des exercices de clignement, cliquez ici pour voir notre tutoriel.
  • Nous vous conseillons de boire beaucoup d’eau ! En effet, un corps bien hydraté est un corps sain et c’est de même pour les yeux. Si votre corps est bien hydraté, vos yeux le seront aussi. La quantité recommandée est de 1,5 et 2 litres d’eau par jour.

EN CAS DE TROUBLES LIÉS À LA SÉCHERESSE OCULAIRE, CONSULTEZ UN OPHTALMOLOGISTE.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
Auteur
Auteur

Continuez votre lecture

Voici quelques articles qui pourraient également vous intéresser.

En France, 1 personne sur 3 est atteinte de sécheresse oculaire...

Play Video
Partager la page par email
Partager la page sur facebook
Partager la page sur twitter
Partager la page sur linkedin

Vous êtes
médecin ?

Vous quittez le site en version française
En cliquant sur ce lien, vous allez quitter le site masecheresseoculaire.fr, souhaitez-vous continuer ?
Vous quittez le site en version française
En cliquant sur ce lien, vous allez quitter le site masecheresseoculaire.fr, souhaitez-vous continuer ?
Vous quittez le site en version française
En cliquant sur ce lien, vous allez quitter le site masecheresseoculaire.fr, souhaitez-vous continuer ?