A A A

Travail : 5 conseils pour protéger ses yeux

5-conseils-au-travail

Les vacances sont finies et c’est l’heure de retourner travailler, mais avez-vous déjà eu les yeux rouges, secs ou encore ressenti des brûlures lorsque vous êtes au travail ?

 

L’environnement de travail peut être source de sécheresse oculaire. De nombreux facteurs assèchent les yeux tels que le stress, les écrans ou encore le maquillage.

 

Voici quelques conseils à adopter régulièrement afin de limiter les effets de la sécheresse oculaire.

 

1. Protéger ses yeux face aux écrans

 

Le travail sur écran est de plus en plus commun et les écrans font partie intégrante de notre quotidien. Il se peut que vous passiez 7 à 8 heures par jour sur un ordinateur. Cependant, une utilisation excessive des écrans peut assécher notre surface oculaire.

 

De ce fait, il est important de positionner l’écran de manière à ce qu’il soit situé plus bas que les yeux. En effet, lorsque les yeux regardent vers le haut, une plus grande surface de l’œil est exposée à l’air et donc l’œil s’assèche plus vite. Cependant, il ne faut pas que votre regard soit trop bas non plus afin de ne pas gêner votre posture corporelle.

 

Ensuite, positionnez-vous de sorte à ne pas avoir de reflets qui peuvent abîmer les yeux à cause des éblouissements.  Par exemple, évitez une fenêtre en face des yeux ou derrière soi. L’idéal est d’avoir la luminosité sur les côtés.

 

Vous pouvez également porter des lunettes avec des verres anti-lumière bleue afin de protéger vos yeux des lumières artificielles. De plus, assurez-vous que la lumière soit suffisante (ni trop forte, ni trop faible).

 

Enfin, il est indispensable de faire des pauses. Vous pouvez effectuer la règle des 20-20-20 plusieurs fois par jour. Cette règle consiste à regarder à 20 pieds (6 mètres environ) pendant 20 secondes et cela toutes les 20 minutes.

 

2. Cligner des yeux

 

Face à un écran ou lorsqu’on est concentré, notre fréquence de clignements diminue. Saviez-vous que les clignements jouent un rôle important pour nos yeux ?

 

En effet, ils permettent de stimuler les glandes dans les paupières qui produisent les lipides de nos larmes. Les clignements contribuent également à l’hydratation des yeux en étalant le film lacrymal. Une fréquence normale d’un clignement toutes les 4 secondes.

 

Vous pouvez effectuer des exercices de clignements pour vous habituez à cligner régulièrement.

 

Voici un exemple d’exercice rapide que vous pouvez faire plusieurs fois par jour :

 

  • Fermez les yeux et comptez jusqu’à 3.
  • Serrez les paupières et comptez jusqu’à 3.
  • Ouvrez les yeux et comptez jusqu’à 3.

Pour regarder notre tutoriel, cliquez ici.

 

3. Faire attention au maquillage

 

L’envie de se maquiller au travail peut être quotidienne même si ce n’est que légèrement. Cependant, c’est une étape cruciale qui peut provoquer de la sécheresse oculaire si elle est mal réalisée.

 

Tout d’abord, il faut faire attention au choix du maquillage. Privilégiez des produits adaptés aux yeux sensibles et hypoallergéniques.

 

Ensuite, il est important d’éviter de mettre des fards à paupières en poudre mais favoriser ceux en crème. Ils permettront d’éviter qu’il y ait des chutes de poussières qui tombent dans les yeux.

 

De même pour le mascara, faites attention à l’application. Il faut en mettre uniquement sur l’extrémité des cils afin que le mascara ne se dépose pas sur le bord des paupières où se trouve l’orifice des glandes de Meibomius . Ces dépôts pourraient boucher les glandes et empêcher la production de lipides qui sont essentiels pour limiter l’évaporation des larmes.

 

Enfin, si vous mettez du crayon, appliquez-le sur la paupière supérieure et au-dessus de la ligne des cils pour la même raison que le mascara.

 

4. Limiter la climatisation et le chauffage

 

Une utilisation excessive de la climatisation et du chauffage peut provoquer de la sécheresse oculaire.

 

Concernant la climatisation, l’air va assécher les yeux en augmenter l’évaporation des larmes.

 

Le chauffage, quant à lui, rend l’air plus sec ce qui, forcément, assèche les yeux également.

 

Toutefois, nous vous conseillons d’aérer matin et soir votre espace de travail pour faire rentrer l’humidité. Une pièce ayant un bon taux d’humidité permettra d’éviter d’avoir les yeux trop secs.

 

5. Faire attention à son alimentation

 

Lorsque nous sommes au travail et que nous avons peu de temps pour manger, nous pouvons être tentés par des fastfoods, par exemple. Cependant, l’alimentation joue aussi un rôle sur la sécheresse oculaire.

 

Certains aliments ont des apports bénéfiques pour la sécheresse oculaire. Manger des aliments riches en Omega 3 et en vitamines contribuera au bon fonctionnement et à la préservation des yeux.

 

Si vous souhaitez avoir plus d’informations sur l’alimentation et la sécheresse oculaire, n’hésitez pas à consulter notre actualité sur ce sujet.

 

EN CAS DE PERSISTANCE DES TROUBLES, CONSULTEZ UN OPHTALMOLOGISTE.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
Auteur
Auteur

Continuez votre lecture

Voici quelques articles qui pourraient également vous intéresser.

En France, 1 personne sur 3 est atteinte de sécheresse oculaire...

Play Video
Partager la page par email
Partager la page sur facebook
Partager la page sur twitter
Partager la page sur linkedin

Vous êtes
médecin ?

Vous quittez le site en version française
En cliquant sur ce lien, vous allez quitter le site masecheresseoculaire.fr, souhaitez-vous continuer ?
Vous quittez le site en version française
En cliquant sur ce lien, vous allez quitter le site masecheresseoculaire.fr, souhaitez-vous continuer ?
Vous quittez le site en version française
En cliquant sur ce lien, vous allez quitter le site masecheresseoculaire.fr, souhaitez-vous continuer ?