FR  /

A A A

La sécheresse oculaire et les allergies oculaires chroniques

Les allergies et la sécheresse oculaire

Est-ce que, vous aussi, vous avez déjà ressenti des démangeaisons, un larmoiement dans les yeux avec l’arrivée du printemps lorsque la teneur en pollen de l’air augmente ? 

 

 Il s’agit probablement d’une allergie.

 

Pour un Français sur quatre, le printemps marque le retour de symptômes très désagréables tels que nez bouché, éternuements, larmoiements, démangeaisons. Autant de troubles caractéristiques d’une allergie aux pollens de certains arbres, plantes et arbustes, aussi appelée « pollinose ».
Sachez que les pollens sont en suspension dans l’air en quantité importante les jours chauds et ensoleillés et que le taux de pollen est plus faible les jours de pluie ou par temps froid et humide. Vous n’aurez ainsi plus de raison de vous plaindre du mauvais temps !

Comment distinguer la sécheresse oculaire des allergies oculaires chroniques ?

 

La sécheresse oculaire et les allergies oculaires chroniques présentent des symptômes similaires.

  • La sécheresse oculaire provoque des sensations de brûlure ou de grains de sable dans les yeux, de rougeur et parfois de larmoiement.
  • Les allergies oculaires chroniques peuvent également provoquer des rougeurs et du larmoiement, mais le principal symptôme différenciant est la démangeaison.

Il est important de noter à quels moments l’irritation s’intensifie. Si c’est lorsque la teneur en pollen de l’air augmente ou qu’un chat est aux alentours, il s’agit probablement d’une allergie chronique.

 

Les allergies chroniques déclenchent-elles une sécheresse oculaire ?

 

L’arrivée du printemps et des pollens peut causer des allergies chroniques entraînant des symptômes oculaires et respiratoires. Chez certaines personnes, ces problèmes peuvent provoquer des réactions inflammatoires irritant les muqueuses, telles que la conjonctivite allergique et, dans certains cas, entraîner une sécheresse oculaire. Les personnes qui étaient déjà atteintes de sécheresse oculaire peuvent donc subir une aggravation de l’état de la surface oculaire pendant la saison allergique.

La grande question est donc de savoir comment prévenir les allergies et comment limiter l’aggravation du syndrome des yeux secs pendant cette période.

Découvrez ci-dessous quelques trucs et astuces :

  • Aérez tôt le matin au moins 15 min pour chasser les substances polluantes puis fermez les fenêtres pour éviter de laisser entrer les pollens
  • Installez un purificateur d’air (de niveau 14 minimum) dans la chambre pour capter les particules allergisantes
  • N’étendez pas votre linge dehors
  • Optez pour une tenue vestimentaire d’intérieur afin d’éviter de faire entrer les pollens récoltés sur soi au cours de la journée
  • Réalisez une toilette minutieuse : en rentrant d’une sortie, rincez vos cheveux à l’eau, qui sont de véritables capteurs d’allergènes, ainsi que le visage et les yeux
  • Téléchargez une application d’alerte pollinique qui indique le niveau de pollens dans votre région

EN CAS DE PERSISTANCE DES TROUBLES, CONSULTEZ UN OPHTALMOLOGISTE.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest
Auteur
Auteur

Continuez votre lecture

Voici quelques articles qui pourraient également vous intéresser.

En France, 1 personne sur 3 est atteinte de sécheresse oculaire...

Play Video
Vous quittez le site en version française
En cliquant sur ce lien, vous allez quitter le site masecheresseoculaire.fr, souhaitez-vous continuer ?
Vous quittez le site en version française
En cliquant sur ce lien, vous allez quitter le site masecheresseoculaire.fr, souhaitez-vous continuer ?
Vous quittez le site en version française
En cliquant sur ce lien, vous allez quitter le site masecheresseoculaire.fr, souhaitez-vous continuer ?
Partager sur email
Partager la page par email
Partager sur facebook
Partager la page sur facebook
Partager sur twitter
Partager la page sur twitter
Partager sur linkedin
Partager la page sur linkedin