FR  /

A A A

Soleil, climatisation, chlore : comment protéger ses yeux pendant l’été ?

Sécheresse oculaire et vacances au soleil

Est-ce que, vous aussi, la sensation d’œil sec s’accentue à l’approche de l’été ?

 

La belle saison arrive enfin ! Soleil, chaleur, farniente… Tout semble parfait, sauf… vos yeux ! Vos yeux vous piquent, vous grattent et vos paupières sont gonflées.

Rappelez-vous, la surface oculaire est constituée de plusieurs couches :

  • La couche mucinique qui permet l’adhésion du film lacrymal à la surface de l’œil
  • La couche aqueuse, composée d’eau, qui apporte les nutriments pour la cornée.
  • La couche lipidique, huileuse qui a un rôle protecteur des autres couches

Pour faire simple, la couche aqueuse adhère à la surface de l’œil grâce à la couche mucinique et est protégée par la couche lipidique pour éviter son évaporation.

En été, la chaleur ambiante entraine une évaporation plus rapide de la couche aqueuse au niveau de la surface de l’œil. Plus l’évaporation est importante, plus secs seront vos yeux !

Autre exemple, lors de vol long-courrier, la sensation de sécheresse oculaire peut survenir du fait d’une climatisation rendant l’air intérieur plus sec avec un taux d’humidité avoisinant les 8% (contre les 40-60% dont nous sommes habitués au sol). Mêlé au masque, cet inconfort peut considérablement se décupler, rendant ainsi tout voyage inconfortable.

A l’image de la climatisation, le vent, ou encore le chlore des piscines et le sel de mer peuvent accentuer cette sécheresse susceptible d’engager, sur le long terme, tout un cortège de symptômes comparables aux allergies printanières.

 

Que faire ? 

 

Nous avons regroupé pour vous quelques conseils à prendre en compte afin d’affronter la période estivale :

  • Hydratez-vous ! Vos yeux manquent d’eau en été, alors n’hésitez pas à bien vous hydrater pour compenser la perte due à la transpiration et l’évaporation.
  • Portez des lunettes de soleil couvrantes, anti UV de préférence, afin d’éviter le contact direct de vos yeux avec les rayons du soleil. En cas de sécheresse oculaire sévère, ou en cas de déplacements dans des environnements ventés ou arides, les lunettes à chambre humide restent la meilleure option : ce sont des lunettes fermées limitant l’évaporation lacrymale et maintenant un degré d’humidité élevé.
  • Evitez l’utilisation du ventilateur et de la climatisation : ils vont accentuer l’évaporation de vos larmes et ainsi, renforcer votre sensation d’œil sec.
  • Le chlore et le sel de mer étant irritants pour vos yeux, portez systématiquement des lunettes protectrices lorsque vous aller à la piscine ou à la mer.

N’oubliez pas de parler de votre problème à votre ophtalmologiste qui pourra évaluer vos symptômes et vous prescrire le traitement le plus adapté.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest
Auteur
Auteur

Continuez votre lecture

Voici quelques articles qui pourraient également vous intéresser.

En France, 1 personne sur 3 est atteinte de sécheresse oculaire...

Play Video
Vous quittez le site en version française
En cliquant sur ce lien, vous allez quitter le site masecheresseoculaire.fr, souhaitez-vous continuer ?
Vous quittez le site en version française
En cliquant sur ce lien, vous allez quitter le site masecheresseoculaire.fr, souhaitez-vous continuer ?
Vous quittez le site en version française
En cliquant sur ce lien, vous allez quitter le site masecheresseoculaire.fr, souhaitez-vous continuer ?
Partager sur email
Partager la page par email
Partager sur facebook
Partager la page sur facebook
Partager sur twitter
Partager la page sur twitter
Partager sur linkedin
Partager la page sur linkedin